Laurent Pokou : le roi est mort

Rendez-vous dorénavant ici:http://phare-ouest.net/forum
Avatar du membre
Clark
Pionnier
Messages : 27955
Enregistré le : 12 mars 2006 17:15
Localisation : Ferdinand St Malo

Re: Laurent Pokou : le roi est mort

Messagepar Clark » 14 nov. 2016 17:01

C'est vrai que c'est couillon.
Et des mecs comme Lamia, Wiltord, Patrick Delamontagne qui n'en font pas partie...

Le croûton, c'est ce qu'il y a de meilleur dans la soupe à l'oignon ! :bravo2:
Je vais au cinéma pour me divertir, non pour assister à des viols, de la sodomie ou des bains de sang ! Nous avons tout cela à la maison.

Avatar du membre
Ptitcoco
Foie Jaune
Messages : 6530
Enregistré le : 30 nov. 2003 15:27
Contact :

Re: Laurent Pokou : le roi est mort

Messagepar Ptitcoco » 14 nov. 2016 18:28

Image
On s'en fout, c'est qu'du foot !


Les gens élégants s'habillent chez FRog avenue

Avatar du membre
Marco Grassi35
Microbe
Messages : 31
Enregistré le : 05 janv. 2011 15:11
Localisation : à 300 mêtres de la Beaujoire

Re: Laurent Pokou : le roi est mort

Messagepar Marco Grassi35 » 14 nov. 2016 19:07

Récemment j'ai lu une interview de Joel QUINIOU (pour les plus jeunes meilleur arbitre français des années 70-80) qui déclarait que Pokou était le joueur qui lui avait fait plus forte impression quand il arbitrait un match. Il a quand même arbitre Maradonna, Platini, Van Basten :!:
Grassi-Guingamp : 3-0

Avatar du membre
Clark
Pionnier
Messages : 27955
Enregistré le : 12 mars 2006 17:15
Localisation : Ferdinand St Malo

Re: Laurent Pokou : le roi est mort

Messagepar Clark » 14 nov. 2016 20:16

C'est Michel Vautrot... :tonton35:
Alain Cosnard : "Laurent Pokou était plus un artiste qu’un grand joueur"

Alain Cosnard, ancien joueur du Stade rennais et vainqueur de la Coupe de France 1971, a vu arriver l’Ivoirien en décembre 1973. Il a évolué à ses côtés durant une saison et demie. Il a été l’un des deux joueurs à avoir le plus joué avec lui : 40 matchs (37 en championnat et 3 en coupe).

« Laurent Pokou était plus un artiste qu’un grand joueur. C’était un phénomène avec le ballon, mais il avait parfois aussi des absences. Des absences qu’il avait peut-être lui même provoqué. Sur le plan physique, mais aussi avec les adversaires. Il avait une tendance à les chambrer un petit peu (pour ne pas dire beaucoup). Je l’ai vu parfois monter sur le ballon en mettant la main en visière sur son front pour attendre les défenseurs, ou encore faire un petit tour dans un sens, puis dans l’autre.
Et en règle générale, lors des matchs retour, il était attendu et on ne le voyait pas beaucoup.
Ceci dit, le jour où il avait décidé de jouer, quand il était bien dans sa tête, là ça devenait un phénomène. Il était capable à lui seul de renverser un match. C’était d’ailleurs le cas lors de son premier match contre Troyes, où il nous avait permis de gagner le match en faisant un festival.
À ce moment là on s’est dit : « Oula, avec lui on va voyager ». C’est vrai qu’il nous a apporté beaucoup sur ce plan là, et par rapport au public aussi car c’est un joueur qui savait faire ce qu’il fallait, au moment où il fallait. C’était un show-man. Le public adorait Laurent, adorait ce qu’il était capable de faire. »


Pierrick Hiard : "L’un des plus grands attaquants au monde, mais des lacunes énormes"

Pierrick Hiard, Rennais de naissance, a débuté chez les professionnels au Stade rennais en 1973. Il a fait partie de l’effectif professionnel rennais quatre ans, avant de rejoindre le SC Bastia (en 1977). Il a également gardé les buts de l’équipe de France.

« J’ai commencé à jouer en 1973. J’ai donc joué trois ou quatre ans avec lui. Quand Laurent est arrivé, on était en position délicate, il fallait faire quelque chose.
François Pinault a permis son arrivée. À l’époque, on ne connaissait pas l’Afrique comme on la connait aujourd’hui. On ne connaissait que Salif Keita.
Quand on nous a dit que Laurent Pokou allait arriver en renfort, il n’y avait pas les images, la télé d’aujourd’hui, les journaux, etc... On nous a dit « vous allez voir, c’est un artiste, il va faire la différence ». Et c’est vrai que lorsqu’il est arrivé...
Le premier match qui me vient à l’esprit c’est un Rennes - Marseille. Ce jour-là, il prend un ballon et traverse le terrain seul : il arrive devant Marius Trésor, lui fait une aile de pigeon, un grand pont et devant Carnus, un petit lob. Tout le stade de la route de Lorient était debout en train d’applaudir. C’est la première fois que je voyais ça.
Balle au pied, il était capable de faire la différence à tout moment.
Je me souviens aussi d’un match à Brest. On gagne 6-0 et il en marque 4 ou 5 (en fait un seul but sur les six, le 31 octobre 1975, NDLR). Les derbys entre Rennes et Brest étaient quand même chauds, et, ce jour-là, j’ai vu le stade de Brest se lever. Pokou est sorti sous une ovation. À Nantes, c’était le cas également.
Par contre, à l’entraînement, il avait des lacunes techniques énormes. Ce n’était pas un travailleur. On pensait qu’il était techniquement très à l’aise, mais non. Il écrasait ses frappes, il faisait n’importe quoi.
Mais en match, il était capable de prendre le ballon à trente mètres, de dribbler et d’aller marquer.
Il a eu une grosse période à Rennes. Après, il a été diminué par des blessures. Je me souviens du jour où il s’est blessé à Châteauroux en D2. Il y avait 0-0, des poteaux, des barres : on n’arrivait pas à marquer. À la 90e minute, Laurent part au but et le gardien fait un attentat. Il lui casse le genou. À l’époque, il n’y avait pas la médecine d’aujourd’hui. Il n’est jamais revenu à son meilleur niveau. Mais sur les deux ou trois ans à Rennes, je pense qu’il faisait partie des cinq plus grands attaquants au monde. »
Modifié en dernier par Clark le 14 nov. 2016 20:23, modifié 1 fois.
Je vais au cinéma pour me divertir, non pour assister à des viols, de la sodomie ou des bains de sang ! Nous avons tout cela à la maison.

Avatar du membre
Ptitcoco
Foie Jaune
Messages : 6530
Enregistré le : 30 nov. 2003 15:27
Contact :

Re: Laurent Pokou : le roi est mort

Messagepar Ptitcoco » 14 nov. 2016 20:16

Marco Grassi35 a écrit :Récemment j'ai lu une interview de Joel QUINIOU (pour les plus jeunes meilleur arbitre français des années 70-80) qui déclarait que Pokou était le joueur qui lui avait fait plus forte impression quand il arbitrait un match. Il a quand même arbitre Maradonna, Platini, Van Basten :!:



Peut-être, mais il n'a pas arbitré Julien Féret :tiri:
On s'en fout, c'est qu'du foot !


Les gens élégants s'habillent chez FRog avenue

Avatar du membre
Clark
Pionnier
Messages : 27955
Enregistré le : 12 mars 2006 17:15
Localisation : Ferdinand St Malo

Re: Laurent Pokou : le roi est mort

Messagepar Clark » 14 nov. 2016 20:22

PG Ntep a dû entendre parler de Pokou, car un geste me le rappelle... en pire ! :ptdr:
Bertrand Marchand : "Je n’ai jamais retrouvé un joueur comme lui dans ma carrière"
On ne présente plus Bertrand Marchand, ancien joueur formé au Stade rennais. Il a joué avec Laurent Pokou durant la totalité de ses deux épisodes rennais (1973-1977 et 1978-1979), avant de quitter Rennes en 1980.

« J’ai eu la chance de le voir jouer. Quand il est arrivé, j’étais stagiaire, puis j’ai joué avec lui.
Ce n’était pas à l’entraînement qu’il était éblouissant. Quand il arrivait à l’entraînement, c’était en traction avec deux ou trois gardes du corps, et souvent en retard.
Je suis resté un peu ami avec lui depuis ce temps-là. Depuis quarante ans, je n’ai jamais vu un joueur de ce talent là. Ce joueur est, pour moi, inclassable.
J’ai eu la chance de connaître et d’entraîner Didier Drogba, un joueur d’un niveau immense, d’un niveau athlétique impressionnant. Didier, c’est un lion, un éléphant. Laurent, c’est plutôt une panthère car c’est un joueur de ballon, qui a une force individuelle. À l’entraînement, le jeu en une touche ou deux touches de balle, ce n’était pas son truc, il n’aimait pas. Mais sur le terrain, rentrer et provoquer l’adversaire avec le ballon, ça il savait faire. C’était un tigre, un panthère. Il rentrait sur le terrain pour manger l’adversaire. Il excellait dans le un contre un, c’est là où il permettait à l’équipe de faire la différence. Il avait une capacité exceptionnelle d’éliminer son adversaire. Un peu comme Messi aujourd’hui ou Ronaldo, qui sont des joueurs d’exception qui savent éliminer leur adversaire direct. Depuis l’époque de Laurent Pokou, je n’ai jamais vu un joueur avoir autant d’aisance à le faire. C’est pour ça que Pelé disait à cette époque-là, à l’occasion d’un match de bienfaisance qu’ils avaient joué ensemble, qu’il était son frère d’Afrique. Moi, je connais l’Afrique. J’ai fais quasiment tous les pays. Je me suis toujours dis, en allant au Togo, au Gabon, en Côte d’Ivoire, etc... que j’allais trouver un autre Laurent Pokou. Je n’en ai jamais trouvé. J’ai connu d’autres grands joueurs, mais je n’ai jamais retrouvé quelqu’un qui avait ce talent-là. Avant lui, il y a eu Pelé.
Ça ne veut pas dire qu’il était le meilleur du monde, Laurent n’avait pas une dimension sportive exceptionnelle, mais il avait un talent inné car je pense qu’il ne s’est jamais beaucoup entraîné. Il s’est principalement entraîné, comme beaucoup d’Africains, dans la rue en Côte d’Ivoire. Mais il a toujours eu ce talent en lui.
Pendant longtemps, la Côte d’Ivoire l’a protégé. Pour Houphouët-Boigny (président de la Côte d’Ivoire, NDLR), il était un sacre d’or. Cela permettait à Houphouët-Boigny d’asseoir sa popularité au travers d’un grand joueur de football, que le peuple ivoirien adulait.
Le peuple l’adulait vraiment. On est allé faire des tournées là-bas, et à 2h00 du matin, on voyait 5 000 personnes qui l’attendaient et qui se jetaient aux pieds de Laurent. Il était un grand faiseur de spectacle, autant en match qu’en dehors. Il y avait le tapis rouge et les gens venaient lui embrasser les pieds. Parmi les joueurs que j’ai côtoyé, c’est celui qui avait le plus de popularité. C’était émotionnel et passionnel à la fois. Malheureusement, il n’a pas eu la carrière qu’il méritait car il est parti un peu tard de Côte d’Ivoire (à l’âge de 26 ans). Il était quelqu’un de très attachant, mais aussi très fougueux. Il a eu des problèmes sur le terrain et en dehors.
Il a été blessé parce qu’il provoquait trop l’adversaire.
Je me souviens d’un match contre Sedan : il dribble cinq joueurs depuis le milieu de terrain, il arrive et s’arrête sur la ligne de but. Il se retourne en regardant la défense sedanaise. Il se met debout sur le ballon en leur disant « Venez me chercher ». Tous les joueurs de Sedan ont couru vers le but. Il a fait une talonnade pour marquer. Il s’est enfuit en courant, et les joueurs sedanais ont continué à le courser. :nyao:
C’était Laurent. C’était sa manière de provoquer, c’était aussi - je pense - sa manière de se motiver.
Autant à l’entraînement, il était normal, autant lors des matchs il était anormal et sublime.
Son grand dilemme, c’est qu’il n’a pratiquement rien gagné comme titre.
Laurent est un joueur inclassable. Le seul joueur à qui je pourrais éventuellement le comparer, c’est El-Hadji Diouf. Il avait ce talent, cette folie et cette qualité. Il était, en quelque sorte, le petit frère de Laurent. »

« M. Pinault a insisté pour la venue de ce joueur car le club était mal classé, et vivait principalement sur ses recettes de billetterie. Comme les gens venaient moins au match, il fallait trouver un truc choc pour faire revenir le public. »



Philippe Redon : "Pour Laurent Pokou, le football, c’était la fête !"
Au tout début de sa carrière, Philippe Redon a évolué une saison et demi avec Laurent Pokou à Rennes, avant de rejoindre le Red Star. Aujourd’hui, il évoque ce joueur en rebondissant sur les propos précédents qui évoquent les lacunes de l’Ivoirien à l’entraînement et dans son comportement. Il parle avec son expérience, Philippe Redon ayant été sélectionneur de quatre nations du continent africain.

« Pour parler de Laurent, il faut sortir du contexte du foot. Il était un Africain qui jouait au foot. Qu’est ce que cela voulait dire, un Africain qui jouait au foot, à l’époque ? C’est simple : le football, c’était la fête.
Chacun amène ce qu’il peut amener. Laurent, il avait du talent, il amenait son talent.
Mais, qui dit fête, ne dit pas fête tous les jours. Car on ne peut pas faire la fête le lundi, le mardi, le mercredi, le jeudi... On se prépare, pour le match.
Les Africains, eux, ils se préparaient en restant au village, avec leurs copains. Ils se préparent à leur façon. Ils seront présents au match, mais il faut les laisser se préparer comme ils veulent.
Si on leur met des entraînements tous les jours de la semaine, le jour du match, ils n’ont plus envie. Ce n’est plus la fête, puisqu’ils ont fait la fête avec le ballon tous les jours dans la semaine.
À ce moment là, son talent peut s’éroder, car il n’a plus ce plaisir, ce désir de jouer au foot, puisqu’il a utilisé le ballon tous les jours.
J’ai remarqué ça lors que j’étais au Cameroun, notamment. À l’époque, c’était ça le plaisir de jouer au football. Et ils ne peuvent pas le faire tous les jours. »
Je vais au cinéma pour me divertir, non pour assister à des viols, de la sodomie ou des bains de sang ! Nous avons tout cela à la maison.

Avatar du membre
Clark
Pionnier
Messages : 27955
Enregistré le : 12 mars 2006 17:15
Localisation : Ferdinand St Malo

Re: Laurent Pokou : le roi est mort

Messagepar Clark » 14 nov. 2016 21:01

Image
Je vais au cinéma pour me divertir, non pour assister à des viols, de la sodomie ou des bains de sang ! Nous avons tout cela à la maison.

Avatar du membre
Giramundo
Maverick
Messages : 1063
Enregistré le : 04 mai 2006 14:40

Re: Laurent Pokou : le roi est mort

Messagepar Giramundo » 14 nov. 2016 22:57

Merci pour tous ces témoignages et articles, je n'ai malheureusement pas eu non plus l'occasion de le voir jouer.
Il avait l'air d'être grand sur et en dehors du terrain, il restera à jamais Breton :bravo2:

Avatar du membre
Roue Arzhur
Papoose
Messages : 2640
Enregistré le : 18 nov. 2005 15:54
Localisation : SUR LE TRONE

Re: Laurent Pokou : le roi est mort

Messagepar Roue Arzhur » 15 nov. 2016 12:58

Bzhyoyo a écrit :En fait, ce sujet est bien utile pour repérer les vieux croutons qui sévissent sur le PO. :rah:


......Mais les vioks, z'ont vu ( et assisté) aux 2 victoires en CdF, eux !!!!

Image
"Tout ce que je sais de plus sûr à propos de la moralité et des obligations des hommes, c'est au football que je le dois".
A.Camus

"J'ai trouvé mon successeur. Il s'appelle Laurent Pokou: il n'a qu'un défaut, il n'est pas Brésilien"
Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé
.

Avatar du membre
Rahan
Pied Tendre
Messages : 4306
Enregistré le : 04 déc. 2006 23:15

Re: Laurent Pokou : le roi est mort

Messagepar Rahan » 15 nov. 2016 16:31

Et dans ton cas Roi Arthur 4 finales perdues!!!
1922, année ou tu as fêté tes 18 ans
1935
2009
2014
Pierre Dréossi, au chômage du 11 juin 2013 au 21 décembre 2015

DG en National

Avatar du membre
Dinky
Visage pâle
Messages : 7214
Enregistré le : 01 déc. 2003 09:25
Localisation : Normandie Occidentale

Re: Laurent Pokou : le roi est mort

Messagepar Dinky » 15 nov. 2016 16:43

Je ne l'ai malheureusement jamais vu jouer, une minute de silence ce soir en son honneur, ce serait sympa que Costil joue pour sa première sélection.

Avatar du membre
Bzhyoyo
Corne Verte
Messages : 5597
Enregistré le : 22 janv. 2006 14:21
Localisation : pas loin de mon pieu

Re: Laurent Pokou : le roi est mort

Messagepar Bzhyoyo » 15 nov. 2016 16:43

Roue Arzhur a écrit :......Mais les vioks, z'ont vu ( et assisté) aux 2 victoires en CdF, eux !!!!


Salauds de riches (en émotion) ! :x
On est des beautiful losers. Dis-toi que j'ai jamais vu Rennes gagner un titre. Mais c'est bien, ça nous apprend la vie, à rebondir après un échec. Tu sais la frustration que t'apprends à un enfant de trois, quatre ans ? Non, t'auras pas de deuxième dessert. Ben là, c'est pareil.

Avatar du membre
Breizhtel
Visage pâle
Messages : 7685
Enregistré le : 09 juin 2008 18:08
Localisation : Rennes

Re: Laurent Pokou : le roi est mort

Messagepar Breizhtel » 15 nov. 2016 17:19

RIP Monsieur ! un grand homme s'en ai allé! le Roi pelé à perdu son héritier :pleur: :couic: ::0+):
tu peux gagner des titres en jouant mal, mais bien joué ne t'assure en aucun cas la victoire !

Leopold
Microbe
Messages : 112
Enregistré le : 26 nov. 2011 21:08

Re: Laurent Pokou : le roi est mort

Messagepar Leopold » 15 nov. 2016 21:14

Il y a bien eu une minute de silence pour Laurent Pokou à Bollaert ce soir comme à Rennes samedi évidemment. RIP Laurent Pokou

Avatar du membre
Madboy
Papoose
Messages : 2847
Enregistré le : 17 sept. 2005 10:11

Re: Laurent Pokou : le roi est mort

Messagepar Madboy » 16 nov. 2016 09:50

Pas de minute d'applaudissement plutôt?
"Je mourrai à gauche, malgré elle, malgré moi".
A.Camus


Retourner vers « Stade Rennais FC : saisons 2003-2017 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités