Religions, croyances, vérité révélée et scpeticisme

Rendez-vous dorénavant ici:http://phare-ouest.net/forum
Avatar du membre
Clarence Oveur
Corne Verte
Messages : 5472
Enregistré le : 03 avr. 2010 15:49

Re: Religions, croyances, vérité révélée et scpeticisme

Messagepar Clarence Oveur » 26 mars 2016 17:56

comme je disais sur le sujet sur les attentats , je ne suis pas contre les croyants et je pense que la religion peut apporter à certains un apaisement et être une sorte de guide spirituel.
Mais par contre, personnellement, je trouve que les réponses apportées par la religion sont complètement désuètes voire obsolètes.

Plus une société sort de l'obscurantisme et atteint un degré de connaissances élevé, et plus elle s'éloigne des religions, ca montre bien bien que la religion apporte juste des simili réponses enrobées d'un zeste de mysticisme mais elle ne fait pas le poids face à la raison.

Il y a quand même une énigme que je ne m'explique pas, en discutant avec des cathos, certains d'entre eux sont intelligents et cultivés, et je ne comprends donc pas comment ils peuvent se satisfaire intellectuellement des réponses fournies par le discours religieux.

Avatar du membre
Le Pinardier
Blanc-Bec
Messages : 3434
Enregistré le : 27 sept. 2007 18:19
Localisation : Far away from the Zeitgeist

Re: Religions, croyances, vérité révélée et scpeticisme

Messagepar Le Pinardier » 26 mars 2016 18:29

Peut être parce que les gens réagissent differement par rapport à la peur provoquée par l'inconnu de ce qu'il y a après la mort !

Avatar du membre
Ruhadu
Minus
Messages : 649
Enregistré le : 19 févr. 2014 19:36

Re: Religions, croyances, vérité révélée et scpeticisme

Messagepar Ruhadu » 26 mars 2016 18:31

Développer la Raison n'exclut pas d'avoir la Foi, tout simplement. Ce n'est pas l'un ou l'autre, les 2 peuvent être complémentaires.
L'Homme de Néanderthal est entré dans la société car il prenait soin du plus faible.

L'athéisme considère qu'il n'y a pas de dieu, ou en tout cas pas de raison de supposer qu'il y en ait un. Richard Dawkins présente le déisme comme simplement la version politiquement correcte de l'athéisme, montrant qu'elle ne s'en distingue en rien concrètement.

Le scepticimse (prononcer à la Sophie Favier :ptdr:) philosophique : attitude considérant que la vérité sur ce qui échappe à l'expérience ne peut être connue avec certitude. Selon cette attitude philosophique, et selon la formule de Bertrand Russell « on ne doit prendre position que sur preuve, et s'en abstenir lorsque la preuve fait défaut ».

L'apathéisme : qui considère que la question de l'existence ou de l'inexistence de divinités ne possède pas d'intérêt ni d'utilité pratique. Un exemple est la célèbre réponse du mathématicien Pierre-Simon de Laplace interrogé par Napoléon sur l'absence de Dieu dans son système du monde : « Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse ».


D'éminents artistes, intellectuels et scientifiques se sont revendiqués agnostiques. On peut par exemple citer : Blaise Cendrars, Charles Darwin, Émile Durkheim, Thomas Edison, Albert Einstein, Charlie Chaplin, Carl Sagan, Marie Curie, Thomas Henry Huxley, Claude Bernard, Émile Littré, Clarence Darrow.

Avatar du membre
Le Pinardier
Blanc-Bec
Messages : 3434
Enregistré le : 27 sept. 2007 18:19
Localisation : Far away from the Zeitgeist

Re: Religions, croyances, vérité révélée et scpeticisme

Messagepar Le Pinardier » 26 mars 2016 18:36

T'as oublié Ruhadu dans la liste !

Au fait la foi, c'est croire, c'est ça hein ?

Avatar du membre
Lehu
Papoose
Messages : 2938
Enregistré le : 17 avr. 2014 14:08
Localisation : Brest (Voblast)

Re: Religions, croyances, vérité révélée et scpeticisme

Messagepar Lehu » 26 mars 2016 19:03

Ouais quitte à faire dans le spirituel, autant se tourner vers des trucs plutôt cool à base d'huiles essentielles.


http://www.druides.org/ADCS2/index.php

L'Assemblée Druidique du Chêne et du Sanglier née lors de Samonios 2007 constitue une Fédération de Clairières et de Bosquets qui se rassemblent autour de principes et de valeurs communs.

Parmi ceux-ci :

- Le respect des ancêtres et une pratique adaptée de l'ancienne spiritualité druidique. Pratique qui puise aux sources anciennes tout en respectant l'esprit du temps. Double mouvement entre Tradition et Inspiration.

- Le respect de la Terre et de la Nature.

- Le polythéisme celtique vécu comme une religion naturelle, c'est-à-dire qui puise ses symboles au cœur de la Vie, dans les traditions dont on trouve trace dans les coutumes, le folklore de nos pays. Religion naturelle aussi parce qu'accessible à chacun, immédiatement. Religion naturelle enfin parce qu'inscrivant ses rites et ses célébrations dans les grands rythmes de la Nature.

Vous trouverez dans ces pages l'expression de notre sensibilité qui découle d'une vision (toujours partielle) du Druidisme tel qu'il se présente aujourd'hui.



Il peut sembler curieux de prime abord de parler du Druidisme d’un groupe ou d’un collège. Ce titre montre à lui seul que la voie des Druides, que nous appelons aujourd’hui Druidisme est une voie aux facettes multiples. Et la plupart de ces façons d’entendre, de parler ou de vivre la voie des Druides sont pertinentes et fécondes.

Nous concevons le Druidisme comme une tradition spirituelle authentique et enracinée (c'est-à-dire adaptée à notre environnement et à notre culture). Suivant en cela ceux que nous considérons comme nos illustres ancêtres, nous concevons aussi le Druidisme comme une voie vivante, faite d’inspiration, d’intuition, se refusant à enfermer l’Esprit dans la lettre.

S’il est clair que le druidisme d’aujourd’hui fait référence à son origine historique, il n’écarte aucune des interprétations qui ont suivi, en particulier celles liées au « renouveau » druidique du XVIIe siècle que certain nommeront « néo-druidisme ». Nous revendiquons une certaine continuité dans la fréquentation de lieux « sacrés », dans le nom des Dieux que nous honorons, dans les symboles que nous utilisons, dans l’environnement que nous partageons (climat, sol, histoire...).

La référence à une origine « historique », celle de l’âge du fer, constitue en soi un des « mythes fondateurs » du druidisme actuel, et donc une source d’inspiration. Nous considérons les Druides antiques comme des Ancêtres, à qui nous devons respect et reconnaissance, même s’il nous est impossible de reconstituer leur voie à l’identique.

Une autre richesse du Druidisme est son rapport avec la nature. Nature vivante qui nous nourrit à la fois matériellement mais aussi spirituellement. Elle nous offre un modèle inspirant, accueille nos rites, nous entraîne dans ses rythmes et nous offre la Vie.

La plupart des groupes actuels se prévalent de filiations multiples, dont la plupart tirent leur origine connue d’un des trois grands noms du néo-druidisme : Iolo Morganwg, Henry Hurle et John Toland.
Pour notre part, nous faisons plus volontiers référence à ce dernier, et en particulier dans la dimension « spirituelle, initiatique et païenne » du druidisme tel que nous l’entendons.

Ainsi, le Druidisme va-t-il s’appuyer à la fois sur une « explication de l’histoire » et sur un ensemble de mythes repris au fil des siècles et qui constituent le fondement de nos pratiques et de nos rituels.

Nous considérons donc le Druidisme comme une religion et une voie authentiquement spirituelle et initiatique qui se suffit à elle-même.

Religion polythéiste, le Druidisme l’est. Tout en admettant le concept d’un principe premier, à la fois un et multiple, existant et non existant, le Druide reconnaît, nomme et honore plusieurs Dieux qui sont et agissent sur divers plans.
Ces Dieux sont l’essence du sacré et constituent un panthéon riche et fort dont il appartient à chacun de définir les rapports qu’il entretient avec lui.
Certains d’entre nous honorent plusieurs divinités, d’autres choisissent une divinité tutélaire, tandis que nos rites collectifs s’inscrivent dans un rythme et une succession de célébrations s’adressant à des Dieux honorés ainsi en temps et place.

Voie païenne, le Druidisme l’est également. Souvent ceux qui viennent nous rencontrer nous parlent de résonances, de « mémoires », de « racines » naturelles.
Et comme beaucoup nous partageons ces résonances, ces émotions, cette intuition du sens ou de la continuité. Nous sommes confiants dans le fait qu’il y ait un sens à la Vie, qu’il y ait une continuité entre les mondes spirituels et matériels et que le Monde tel qu’il se présente à nous n’est pas un objet de consommation, mais un lieu de Vie et d’Esprit auquel nous sommes redevables.
Nous ne nous considérons donc pas comme étant hors de la Vie. Nous ne fuyons pas le Monde, et ne le considérons aucunement comme un lieu de chute ou de « rédemption ». Nous considérons au contraire que la Vie nous offre là un terrain d’apprentissage, d’accomplissement (destinée…) et d’expérience.
Et les Druides y trouvent nourriture, protection, force, sagesse, compréhension.

Plus que de nous opposer au Monde qui alors serait « objet », le Druidisme nous invite à nous réconcilier avec tous les aspects de notre être. Des profondeurs aux sommets, en passant par une vie en « accord » avec les modèles naturels qui sont une des expressions de l’harmonie.
Le souffle qui nous anime est le même qui offre la Vie à toutes les créatures.
De même que ce que nous nommons « Awen » est l’Esprit universel qui préside à l’Ordre sacré des choses.

Ainsi, pour les membres de l’ADCS, les Dieux sont omniprésents. À chaque instant, à la fois spirituellement et de façon manifeste. Ils ne sont pas que principes éthérés et froids.
Ils inspirent nos élans, donnent la puissance à la foudre, la chaleur au soleil, la profondeur féconde à la terre. Ils sont le chant des sources vives, et la caresse du vent.
Les Dieux nous guident, nous protègent.
Ils sont aussi d’absolues, conscience, existence, expérience.

Si certains collèges druidiques proclament « la vérité à la face du Monde », pour notre part, nous pensons que le Monde constitue en soi une part de Vérité et qu’il n’y a pas lieu de lui opposer une « vérité unique ».
La vérité est multiple dans ses déclinaisons ou du moins pourrait se concevoir comme ce qui ne peut être réduit à autre chose qu’à elle-même et donc à un principe essentiel irréductible à toute forme de pensée.
Et donc, notre assemblée se plait à cultiver la diversité, la compréhension et la reconnaissance des facettes multiples du réel.
"Fort avec les faibles, faible avec les forts" - L'Evangile II selon Saint-François (2017-2022)

Avatar du membre
Clarence Oveur
Corne Verte
Messages : 5472
Enregistré le : 03 avr. 2010 15:49

Re: Religions, croyances, vérité révélée et scpeticisme

Messagepar Clarence Oveur » 26 mars 2016 19:17

Ruhadu a écrit :Développer la Raison n'exclut pas d'avoir la Foi, tout simplement.


Ca n'exclut pas la foi, mais ca la marginalise quand même sacrément.
Plus les connaissances et le progrès scientifique augmente, et plus les églises sont désertées.
Comme dit le pinardier, ca doit être le rapport à la mort qui fait qu'il reste encore des croyants.
Des gens qui espèrent qu'il y a quelque chose après la mort. J'ai de sérieux doutes, pour moi quand t'es mort, ben t'es mort, c’est fini , il n'y a plus rien.
Ca parait pas si dur à accepter

Avatar du membre
Lehu
Papoose
Messages : 2938
Enregistré le : 17 avr. 2014 14:08
Localisation : Brest (Voblast)

Re: Religions, croyances, vérité révélée et scpeticisme

Messagepar Lehu » 26 mars 2016 19:22

Quand on a découvert que la Terre était ronde et pas seule dans l'Univers ce fut un cataclysme, un big-bang.

Peut-être l'Homme sera "immortel" un jour (ou pensera l'être) grâce aux révolutions scientifiques, ou bien l'Homme disparaitra du jour au lendemain façon Tyrannosaure à cause d'une astéroide faute d'avoir pu vivre ailleurs...rien est écrit, et c'est ça qui est flippant. Certaines personnes ont du coup besoin d'une Religion (+ faire des enfants pour s'immortaliser quelque part).
"Fort avec les faibles, faible avec les forts" - L'Evangile II selon Saint-François (2017-2022)

Avatar du membre
Ruhadu
Minus
Messages : 649
Enregistré le : 19 févr. 2014 19:36

Re: Religions, croyances, vérité révélée et scpeticisme

Messagepar Ruhadu » 26 mars 2016 19:46

Clarence Oveur a écrit :
Ruhadu a écrit :Développer la Raison n'exclut pas d'avoir la Foi, tout simplement.


Ca n'exclut pas la foi, mais ca la marginalise quand même sacrément.
Plus les connaissances et le progrès scientifique augmente, et plus les églises sont désertées.
Comme dit le pinardier, ca doit être le rapport à la mort qui fait qu'il reste encore des croyants.
Des gens qui espèrent qu'il y a quelque chose après la mort. J'ai de sérieux doutes, pour moi quand t'es mort, ben t'es mort, c’est fini , il n'y a plus rien.
Ca parait pas si dur à accepter


Pourquoi bloquer sur Science versus Religion ? Je trouve ça austère, pauvre d'esprit au final.
J'étais pareil en terminale scientifique, mais depuis le théorème de Laplace m'apporte rien dans la vie.
Croire en l'au-delà c'est justement se détacher du matérialisme, du progrès (on parle d' "Ingénierie" financière de nos jours même pour un simple plan immobilier, on voit ou ça mène :seifer: ). Tu peux être croyant et demandr à être incinéré.
Les églises se vident sans doute aussi pour les crimes commis par certains ecclesiastiques, leur hierarchie à la con, parce que certains n'assument pas ou bien n'attachent pas autant d'importance aux rites.

Avatar du membre
Clarence Oveur
Corne Verte
Messages : 5472
Enregistré le : 03 avr. 2010 15:49

Re: Religions, croyances, vérité révélée et scpeticisme

Messagepar Clarence Oveur » 26 mars 2016 20:24

je ne bloque pas sur science vs religion, mais bon, le catholicisme fait quand même vachement moins recette depuis qu'on n'est plus au moyen age :)

Mais bon, effectivement, il y a autre chose qui fait que les gens sont croyants, car sinon, il l'y en aurait plus dans les pays où le savoir est accessible à tout le monde.

C’est votre histoire d'au delà ouais qui fait qu'il y a encore des gens qui s'orientent vers une religion.

Si tu n'es pas prêt à admettre que la mort est la fin, ben effectivement je comprends qu'on puisse être attiré par la religion.

Mais je ne vois pas en quoi c’est si difficile d’admettre juste que notre période d'existence sur terre est limitée dans le temps. Sachant cela , ben tu fais en sorte d'en avoir le meilleur usage plutôt que de partir dans des délires comme quoi l'existence terrestre n'a pour but que de nous mettre à l'épreuve pour savoir si on mérite un bon au delà.

Mener une vie de frustration pour mériter un hypothétique ( et encore le terme est gentil ) au delà, ca ne vaut pas le coup je trouve. Mais après c’est à l’appréciation de chacun.

Mais en ce qui me concerne, qu'il n'y ait rien après ma mort, je l'ai intégré depuis longtemps, donc ben je vais essayer de faire en sorte de ne pas trop gâcher la période limitée d'existence qui m'est octroyée.

Avatar du membre
Le Pinardier
Blanc-Bec
Messages : 3434
Enregistré le : 27 sept. 2007 18:19
Localisation : Far away from the Zeitgeist

Re: Religions, croyances, vérité révélée et scpeticisme

Messagepar Le Pinardier » 26 mars 2016 20:57

Tiens, y a t'il un croyant dans la salle pour venir nous définir ce qu'est la foi ?

Avatar du membre
Filouchelli
Minus
Messages : 937
Enregistré le : 13 oct. 2014 18:55

Re: Religions, croyances, vérité révélée et scpeticisme

Messagepar Filouchelli » 28 mars 2016 12:25

C'est quand on supporte encore le stade rennais malgré les multiples fessées et désillusions reçues.

De rien. 8)

Avatar du membre
LW
Amigo
Messages : 10556
Enregistré le : 21 avr. 2005 21:13

Re: Religions, croyances, vérité révélée et scpeticisme

Messagepar LW » 28 mars 2016 12:43

"LW est un homme attachant, grand connaisseur du football et bel homme qui plus est" Frédéric Da Rocha

Avatar du membre
Lehu
Papoose
Messages : 2938
Enregistré le : 17 avr. 2014 14:08
Localisation : Brest (Voblast)

Re: Religions, croyances, vérité révélée et scpeticisme

Messagepar Lehu » 28 mars 2016 13:45

Filouchelli a écrit :C'est quand on supporte encore le stade rennais malgré les multiples fessées et désillusions reçues.

De rien. 8)


:bravo2:
"Fort avec les faibles, faible avec les forts" - L'Evangile II selon Saint-François (2017-2022)

Avatar du membre
Clark
Pionnier
Messages : 27955
Enregistré le : 12 mars 2006 17:15
Localisation : Ferdinand St Malo

Re: Religions, croyances, vérité révélée et scpeticisme

Messagepar Clark » 28 mars 2016 16:47


J'adore :bravo2:
Je vais au cinéma pour me divertir, non pour assister à des viols, de la sodomie ou des bains de sang ! Nous avons tout cela à la maison.

ggm
Microbe
Messages : 10
Enregistré le : 23 mars 2016 21:13

Re: Religions, croyances, vérité révélée et scpeticisme

Messagepar ggm » 28 mars 2016 22:15

Clarence Oveur a écrit :Il y a quand même une énigme que je ne m'explique pas, en discutant avec des cathos, certains d'entre eux sont intelligents et cultivés, et je ne comprends donc pas comment ils peuvent se satisfaire intellectuellement des réponses fournies par le discours religieux.
Moi je ne comprends pas comment on peut ainsi considérer raison et spiritualité comme incompatibles. Mitterrand, qui était brillant intellectuellement et culturellement, a bien dit qu'il "croyait aux forces de l'esprit".

Clarence Oveur a écrit :C’est votre histoire d'au delà ouais qui fait qu'il y a encore des gens qui s'orientent vers une religion. Si tu n'es pas prêt à admettre que la mort est la fin, ben effectivement je comprends qu'on puisse être attiré par la religion.
Perso la question de la mort ne me tarabuste absolument pas. Je m'interroge sur le sens de la vie, et ma foi peut parfois m'aider dans ce questionnement.

Clarence Oveur a écrit :Mais je ne vois pas en quoi c’est si difficile d’admettre juste que notre période d'existence sur terre est limitée dans le temps.
Sur terre, oui ! :o Tu dis "admettre", comme si un croyant refusait une vérité rationnelle. Mais la foi est par nature irrationnelle ! Encore un foi(s), un croyant ne peut pas dire "je sais que Dieu existe", ou simplement "Dieu existe", mais "je crois que Dieu existe". Mais quand je lis sur le forum, "...puisque Dieu n'existe pas..." ou des phrases du même acabit, je me pose la question : qu'est-ce qui vous permet de présenter ça comme une vérité objective et incontestable ? Très honnêtement et sans arrière-pensée, ça m'intéresse de lire les réflexions qui appuieraient ces affirmations. Mais il est probable que personne ne trouvera de "preuve", ni dans un sens, ni dans l'autre.

Clarence Oveur a écrit :Sachant cela , ben tu fais en sorte d'en avoir le meilleur usage plutôt que de partir dans des délires comme quoi l'existence terrestre n'a pour but que de nous mettre à l'épreuve pour savoir si on mérite un bon au delà.Mener une vie de frustration pour mériter un hypothétique ( et encore le terme est gentil ) au delà, ca ne vaut pas le coup je trouve. Mais après c’est à l’appréciation de chacun.

Quant à "la vie de frustration" (!), à quoi penses-tu ? :) Les connaissances cathos que tu fréquentes (intelligentes et cultivées, d'après toi) semblent-elles frustrées ?

Le Pinardier a écrit :Tiens, y a t'il un croyant dans la salle pour venir nous définir ce qu'est la foi ?
Ouais salut, je suis le catho de service. J'ai exposé (une toute petite partie de) mon expérience perso de la foi dans le sujet Attentats. D'ailleurs je te posais une question sur ton histoire de taille de Dieu qui prend tout la place dans l'esprit des croyants et qui les empêche de réfléchir, d'ouvrir les yeux sur le monde, toussa. Je suis curieux de savoir ce qui t'amène à penser ça (pas des préjugés, j'imagine...).


Retourner vers « Le Saloon »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités