Barfly City vice et les sales blagues

Rendez-vous dorénavant ici:http://phare-ouest.net/forum
Avatar du membre
eXistenZ
Gringo
Messages : 8182
Enregistré le : 31 mai 2005 17:45
Localisation : A Nanates

Re: Barfly City vice et les sales blagues

Messagepar eXistenZ » 15 juil. 2014 09:46

C'est juste nul...
Absence temporaire de signature, veuillez patienter...

Avatar du membre
S@m
Maverick
Messages : 1261
Enregistré le : 26 oct. 2007 15:09
Localisation : Paris

Re: Barfly City vice et les sales blagues

Messagepar S@m » 15 juil. 2014 09:52

:tho:
"Andrei, you've lost another submarine? "

Avatar du membre
S@m
Maverick
Messages : 1261
Enregistré le : 26 oct. 2007 15:09
Localisation : Paris

Re: Barfly City vice et les sales blagues

Messagepar S@m » 15 juil. 2014 10:10

:nyao: bien mieux
"Andrei, you've lost another submarine? "

Avatar du membre
S@m
Maverick
Messages : 1261
Enregistré le : 26 oct. 2007 15:09
Localisation : Paris

Re: Barfly City vice et les sales blagues

Messagepar S@m » 15 juil. 2014 10:19

C'est deux hommes qui se baladent dans une plaine et qui discutent de leur position favorite (au lit) L'un deux dit : moi ma préférée c'est la position "rodéo".
L'autre : jamais entendu parlé de cette position, c'est comment ?
Le premier : Eh bien tu demandes à ta copine de se mettre à quatre pattes et tu la prends par derrière.
Ensuite tu te penches en avant et tu attrapes ses deux seins avec tes mains et tu lui murmures à l'oreille :
Hummm !! On dirait les seins de ta soeur...
Ensuite tu essaies de tenir pendant 8 secondes !
"Andrei, you've lost another submarine? "

Avatar du membre
Clark
Pionnier
Messages : 27955
Enregistré le : 12 mars 2006 17:15
Localisation : Ferdinand St Malo

Re: Barfly City vice et les sales blagues

Messagepar Clark » 10 août 2014 13:37

Je vais au cinéma pour me divertir, non pour assister à des viols, de la sodomie ou des bains de sang ! Nous avons tout cela à la maison.

Avatar du membre
Joker
Visage pâle
Messages : 7266
Enregistré le : 30 déc. 2008 11:38
Localisation : A Nanates

Re: Barfly City vice et les sales blagues

Messagepar Joker » 12 août 2014 14:36

Alerte !

Attention : ENVOYEZ CET AVERTISSEMENT A TOUS LES EMAILS DE VOTRE LISTE. Je déteste les faux mails d'alerte, mais là c'est vraiment important.

SI UN HOMME SE PRESENTE A VOTRE PORTE ET DIT QU'IL FAIT UNE ENQUETE ET VOUS DEMANDE DE LUI MONTRER VOS NICHONS, NE LUI MONTREZ PAS VOS NICHONS !

C'EST UNE ARNAQUE, IL VEUT SEULEMENT VOIR VOS NICHONS. J'aurais aimé savoir ça hier. Je me sens si idiote.

Signé, Une Blonde
Soyez réalistes : demandez l'impossible.

Avatar du membre
Joker
Visage pâle
Messages : 7266
Enregistré le : 30 déc. 2008 11:38
Localisation : A Nanates

Re: Barfly City vice et les sales blagues

Messagepar Joker » 12 août 2014 14:38

Un gars est en train de pêcher tranquillement au bord de l'eau lorsqu'il sent la présence de quelqu'un derrière lui ; il se retourne et il voit un petit vieux qui lui dit :
- Alors, on pêche ?
- Ben oui, vous voyez, ça me détend un peu...
Et le petit vieux fait demi-tour et s'éloigne. Au bout d'un moment il entend à nouveau derrière lui :
- Alors, on pêche ? (Toujours le même petit vieux)
- Ben oui, ça me change du stress de la vie parisienne vous voyez...
Et le petit vieux fait demi-tour et s'éloigne. Un moment plus tard le gars entend à nouveau derrière lui le même petit vieux :
- Alors, on pêche ?
Là, le pêcheur craque :
- Ecoutez, ça fait trois fois que vous m'importunez, ça commence à bien faire.
Il plie ses affaires de pêche, enfourche son vélo et attaque la grande côte qui mène au village sur la colline où il est en vacances. Arrivé presque en haut de la côte, alors qu'il est déjà en nage sous l'effort, il se retourne pour voir le chemin parcouru. Et là il aperçoit le petit vieux en train de lui faire de grands signes.
- Tiens, se dit le gars, c'est curieux, peut-être ai-je oublié quelque chose en bas.
Dans le doute il fait demi-tour et redescend la côte qu'il avait eu tant de mal à monter. Arrivé en bas il s'arrête à côté du petit vieux qui lui fait :
- Alors, on fait du vélo ?
Soyez réalistes : demandez l'impossible.

Karlmat
Papoose
Messages : 2215
Enregistré le : 09 nov. 2008 19:47
Localisation : en face le garage Rochard

Re: Barfly City vice et les sales blagues

Messagepar Karlmat » 12 août 2014 23:49

Alors, on écrit des blagues ?
Vive le dictariat de la prolétature !

Avatar du membre
Mr Chips
Minus
Messages : 840
Enregistré le : 28 nov. 2007 11:06
Localisation : Dans le paquet

Re: Barfly City vice et les sales blagues

Messagepar Mr Chips » 13 août 2014 16:06

Dans la série, "Waldemar, y en a encore pour quatre ans" :

FC Nantes : Dupé jusqu'en 2018 !
Erminig ta mère !!

Avatar du membre
Clark
Pionnier
Messages : 27955
Enregistré le : 12 mars 2006 17:15
Localisation : Ferdinand St Malo

Re: Barfly City vice et les sales blagues

Messagepar Clark » 21 août 2014 20:49

Pour les profs méritants de ce forum :nyao:
Je vais au cinéma pour me divertir, non pour assister à des viols, de la sodomie ou des bains de sang ! Nous avons tout cela à la maison.

Avatar du membre
Loulou
Microbe
Messages : 380
Enregistré le : 19 juin 2014 10:46
Localisation : le Léon

Re: Barfly City vice et les sales blagues

Messagepar Loulou » 08 oct. 2014 15:47

Ce n'est pas osé ni grivois, mais très bien écrit.

LE POIREAU
Le poireau, du latin porrum, se présente sous la forme d'une tige dont la longueur est variable suivant l'âge du sujet. Nous considérerons dans cet exposé uniquement le cas du poireau adulte. Il se distingue par un tube oblong, garni de poils abondants à l'une de ses extrémités, d'une saveur fade et d'une douceur âcre mais bien préparé, il devient exquis. L'origine du poireau est très ancienne. C'est notre ancêtre ADAM qui l'introduisit le premier et pas seulement dans les Bouches du Rhône, comme le prétendent certains. Dès le début, le poireau fut introduit dans le corps enseignant. Henri IV, lui, voulut mettre le poireau dans le pot. Bien que cet usage ne soit pas entré dans les mœurs, il est encore pratiqué de nos jours. Plus tard, vers le dix-huitième siècle, St Germain, qui en possédait un beau spécimen, l'introduisit un peu partout en France.La culture du poireau, florissante jusqu'à nos jours, a eu de nombreuses maisons spécialisées dans l'art de la plantation. Depuis quelques années, ces maisons sont fermées, mais la plantation du poireau n'a nullement souffert de cet état de choses puisque, depuis, elle se propage d'une manière artisanale et familiale. Il y a différentes manières de planter le poireau. Il est bon de le planter dès que sa longueur atteint 15 centimètres. Prendre alors un poireau adulte, bien ferme et barbu à souhait, l'enfoncer par la tête de préférence dans les terrains vierges de toute culture, bien ombragés et humides. Il réussit particulièrement dans les terrains gras situés dans les vallées. Le poireau s'accommode très bien du voisinage de l'oignon qui, dans certains cas, favorise son développement. Dans sa jeunesse, le poireau se plante souvent derrière l'église et, comme le fait remarquer le spécialiste alsacien SCHPUNTZ, sa culture sur les bords de la Vistule donne de bons résultats. En revanche, le voisinage de la mer lui est néfaste, les maladies du poireau s'attrapant au bord d'elle. Il est recommandé, avant de planter le poireau, de le faire fumer. Il est signalé que certains composés chimiques, comme les bromures, sont contraires à son développement. On constate assez souvent un durcissement subit du poireau, particulièrement lorsqu'il est légèrement effleuré ou trop longtemps manipulé : il perd son jus et s'amollit. Il suffit dans ce cas, de le laisser en attente pendant un certain temps. C'est ce qu'on appelle"faire le poireau" il retrouvera ensuite ses qualités premières. Selon certains, le jus de poireau sert à arroser le persil, selon d'autres, il sert à confectionner le café des pauvres. Mais ceci est une affaire de goût personnel.Le poireau véritable, et recherché, paraît être celui dont la taille et la saveur sont appréciées des connaisseurs. Il est également très recherché des ménagères qui le mettent dans leur pot au feu, accompagné souvent d'un morceau dans la culotte.L'abus de poireau donne aux ménagères une tendance à l'embonpoint. Pour éviter cet inconvénient, notamment dans le cas du poireau à la crème, il est recommandé de le préparer suivant la vieille méthode dite "anglaise".En Bretagne, on met le poireau dans les moules marinières. Certaines personnes prétendent qu'il existe 32 manières de présenter le poireau. A Paris, dans le quartier des halles, il est très courant d'entendre proposer la botte. Nous mettons en garde contre de tels procédés, la marchandise s'avérant souvent défraîchie. Il est préférable de mettre la main au panier pour se rendre compte de la qualité. Nous vous signalons enfin que la plupart des maladies du poireau sont curables. Bien traité et bien accommodé le poireau est prêt à n'importe quel moment. Usez donc du poireau, surtout si vous en faites un usage délicieux et fréquent…
Le jardinier : Dominique Strauss-Kahn
C'est la porte ouverte à toutes les fenêtres. - Luis Fernandez
Il ne faut pas brûler la peau de l'ours avant de l'avoir vendue. - Abdeslam Ouaddou (footballeur du Stade Rennais)

Avatar du membre
Loulou
Microbe
Messages : 380
Enregistré le : 19 juin 2014 10:46
Localisation : le Léon

Re: Barfly City vice et les sales blagues

Messagepar Loulou » 08 oct. 2014 16:29

QUAND ON Y CONNAIT RIEN EN PEINTURE !

Un couple s'arrête devant un tableau exposé lors
d'un vernissage sur lequel sont dessinés trois hommes très noirs, nus, assis dans un parc.
Deux ont le pénis noir et le troisième a le pénis rose.
Le couple regarde le tableau d'un air embarrassé.
L'artiste s'approche du couple :
- Puis-je vous aider ? Je suis l'auteur de ce tableau !
- Nous aimons beaucoup votre peinture, mais nous ne comprenons pas pourquoi il représente trois Africains sur un banc.
En plus, celui du milieu a un pénis rose, alors que les deux autres ont le pénis noir !
- Ce ne sont pas des Africains, ce sont des mineurs de fond, et celui du milieu est rentré déjeuner chez lui !
C'est la porte ouverte à toutes les fenêtres. - Luis Fernandez
Il ne faut pas brûler la peau de l'ours avant de l'avoir vendue. - Abdeslam Ouaddou (footballeur du Stade Rennais)

Avatar du membre
Loulou
Microbe
Messages : 380
Enregistré le : 19 juin 2014 10:46
Localisation : le Léon

Re: Barfly City vice et les sales blagues

Messagepar Loulou » 08 oct. 2014 18:43

Là, comme à l'accoutumée tu es lourd......relou, qu'ils disent les jeunes
C'est la porte ouverte à toutes les fenêtres. - Luis Fernandez
Il ne faut pas brûler la peau de l'ours avant de l'avoir vendue. - Abdeslam Ouaddou (footballeur du Stade Rennais)

Avatar du membre
Loulou
Microbe
Messages : 380
Enregistré le : 19 juin 2014 10:46
Localisation : le Léon

Re: Barfly City vice et les sales blagues

Messagepar Loulou » 08 oct. 2014 18:59

Pendant ses vacances, un jeune blonde propose ses services dans le voisinage pour se faire de l’argent de poche. Un monsieur lui dit :
- Tu tombes bien. Je te donne cinquante euros pour me repeindre le porche en vert. Tiens voilà la peinture…
- Deux heures plus tard la blonde revient.
- C’est fait.
- Déjà ? Bravo ! Tiens voilà cinquante euros. - Merci, m’sieur. Mais si vous permettez, je vous signale que votre 4 x 4 c’est pas un Porsche c’est un Mercedes…

Image


Ah le golf!
Une blonde et une brune sont au terrain de golf.
La brune s'installe sur le tertre de départ, prend son élan et frappe la balle en l'envoyant à 200 pieds.
La blonde prend place à son tour, s'élance et frappe à 250 pieds.
Immédiatement après, elle met sa main dans sa petite culotte.
Vient le 5e trou :
les 2 filles se placent sur le départ.
la brune frappe, puis vient le tour de la blonde.
Elle frappe et met à nouveau sa main dans sa petite culotte.
La brune lui dit :
- Pourquoi mets-tu ta main dans ta petite culotte après chaque coup de départ ?
- Ben, t'as pas vu l'affiche ?
La brune se retourne et voit une affiche sur laquelle est inscrit :
« Bien vouloir remettre la touffe en place après avoir frappé ! »
Modifié en dernier par Loulou le 08 oct. 2014 19:02, modifié 1 fois.
C'est la porte ouverte à toutes les fenêtres. - Luis Fernandez
Il ne faut pas brûler la peau de l'ours avant de l'avoir vendue. - Abdeslam Ouaddou (footballeur du Stade Rennais)

Avatar du membre
Loulou
Microbe
Messages : 380
Enregistré le : 19 juin 2014 10:46
Localisation : le Léon

Re: Barfly City vice et les sales blagues

Messagepar Loulou » 08 oct. 2014 19:08

tu l'as déja faite ? non !

Image
C'est la porte ouverte à toutes les fenêtres. - Luis Fernandez
Il ne faut pas brûler la peau de l'ours avant de l'avoir vendue. - Abdeslam Ouaddou (footballeur du Stade Rennais)


Retourner vers « Le Saloon »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités